Game of Thrones

IMG_2199 (1)A la base je me voulais écrire un article « funny », sur un comportement qui bien que étant très normal est sacralisé par la grande majorité des personnes. Une conversation avec une de mes grandes amies hier, celle que je me plais d’appeler en plaisantant  « Dame doèvi », m’a cependant ouvert les yeux sur la nécessité de placer quelques mots sur « cette chose qu’est la politique togolaise ». Je reviendrai à mon sujet initial dans un avenir proche.

Oui!! je sais que c’est la tendance générale, surtout avec cette période de campagne électorale, il semble que tout le monde ait quelque chose à dire sur ce thème. Il est clair que je ne suis pas une personne qui suit les tendances, mais je me devais de jeter ces mots, sur cette page qui perd peu à peu sa virginité sous mes assauts. Ceci avant que je ne perde le fruit de nos réflexions d’hier. Je ne vais pas beaucoup m’étendre sur le sujet, car je sais que mes confrères blogueurs ont eu le temps de vous  en entretenir largement. Je ne me targue pas d’avoir un esprit plus éclairé que les vôtres ou d’avoir des idées qui d’un seul coup de baguette magique sont susceptibles de faire sortir le Togo et sa pseudo-politique de l’impasse. Loin de là!  Mais il n’est point besoin d’être grand clerc pour savoir que la situation actuelle est celle que l’on qualifierait dans une perspective d’en atténuer la dureté du ton de « gros caca puant ».

Résumons la situation. Nous avons affaire à un pays qui depuis une éternité ( tellement longue que je ne sais plus ou ça commence encore moins ou ça se terminera) est « hold-upé » par la même famille qui s’est auto proclamée souveraine des contrées togolaises ( Il se prennent sûrement pour la famille Barathéon dans la série game of thrones, quoi que personnellement je leur trouve plus de similitude avec la perversité des Lannister). En face nous avons une opposition aussi disparate que incohérente ( à l’instar des autres frères Barathéon, de la maison Bolton, ou Greyjoy et je passe) qui se refuse systématiquement à former un ensemble, un tout contre ceux qu’ils qualifient d’imposteurs. Une attitude que j’avoue trouver assez curieuse, pour des personnes qui veulent mettre tous les atouts de leur côté pour un changement que je ne sais s’il doit être qualifié de certain encore moins de prochain.

Pour ma part je me suis faite de petites réflexions  que je suppose sûrement bien trop naïves pour les grands pontes de l’opposition qui sont pour la plupart des juristes aguerris. Ils se disent tous œuvrer pour le développement du Togo et pour le bien être de la population. Ma question est la suivante: a t-on besoin d’être sur le « trône » pour atteindre cet objectif?

Je ne suis point laxiste car je ne plébiscite pas cette situation, que comme tout le monde, je trouve bien déplorable. Mais puisque tous nous sommes des poltrons et que personne ne veut faire usage de violence de peur d’avoir un nombre incalculable de pertes en vies humaines,  je pense que l’on devrait plutôt plus se concentrer sur le réel but qu’est l’amélioration du niveau de vie de la population togolaise.

Certes je mange à ma faim, je peux même considérer que je me fais de petites gâteries occasionnelles, aussi bien culinaires que vestimentaires. Tel n’est pas le cas de la majorité de nos frères et sœurs qui ont du mal à assurer leur pitance journalière. Pour moi on n’a pas besoin de monter sur la chaise présidentielle pour accomplir une telle mission ou ne serait-ce que œuvrer en ce sens . Encore faut-il que ce soit bien ce qui nous motive. De même, je considère que ce n’est pas en boycottant les élections législatives que nos chers opposants atteindront leur but. Nous sommes en présence d’une opposition divisée, pour cause, chacun voulant monter sur « le trône de fer ». La vrai question que l’on doit se poser est :que fait actuellement l’opposition  pour le peuple qu’elle pourra améliorer une fois en place?? Que celui qui a cette réponse me la donne car elle m’échappe. Il ne suffit pas de se pavaner dans les rues de Lomé tel un coq à moitié fou.

Autre chose plus importante il faut savoir que pour avoir ce qu’on veut il faut être fin stratège. Il vaut mieux pour une souris de grignoter un fromage jusqu’à en venir a bout que de vouloir l’engloutir d’un coup! Ce qu’elle a la jugeote de faire. Et si une petite souris est assez intelligente pour s’en apercevoir pourquoi pas nous? Les petites victoires sont certes petites mais sur un long terme leur accumulation donne du concret. Sacrifier son ego sur l’autel d’une collaboration avec le régime actuel pour le bien être de la population n’est pas pactiser avec le diable. On ne parle que d’une coopération pas d’un mariage, vous ne serez pas unis pour le meilleur et pour le pire! Et vous ne trahissez aucun principe puisque vous vous y résigner pour les intérêts étatiques. Je crois que montrer à celui qui n’en fait rien la marche à suivre en raison des préoccupations qui sont les vôtres n’est pas au dessus de vos capacités. Les énormes montants que chacun des candidats débitent en période électorale suffiraient à nourrir des villages entiers. Après  le processus électoral est quelque chose de normal qui s’inscrit dans les fondements même de la démocratie. Mais ne perdons pas de vue nos objectifs.

Sachez que << les illusions sont une imperfection qui profane l’esprit! >> On perd du temps dans de vaines considérations au lieu de s’attaquer au vrai problème: le développement de notre nation. Parce que là il semble s’agir de bêtise cachée derrière le visage d’une naïveté déconcertante. Mais comme je l’ai relevé plus haut il ne s’agit là que de réflexions naïves, d’une petite étudiante qui s’interroge sur les bien-fondés d’une stratégie politique qui semble bancale. Je ne maîtrise peut être pas les données de la chose mais le peu que j’en sais m’en a inspirer ces quelques observations que j’ai voulu partager avec vous.

Je ne détiens pas la science infuse je ne cherche qu’à comprendre. Mais je pense que tel que la fin de « Game of thrones  » est pour le moment inconnu il en va de même pour celle du feuilleton togolais.

Publicités
Catégories Non classé

4 réflexions sur « Game of Thrones »

  1. Très brillante analyse. J’ai aimé le style et le ton léger. Cependant, je me dois d’avancer quelques arguments qui prendront le contre-pied de ton développement.

    Il y a des situations qui expliquent ipso facto la réticence de certains partis politiques, les vrais, à s’accoupler avec le régime togolais.

    – l’absorption des partis qui ont fait l’expérience. Car, Cpp, Ufc…

    – la mauvaise foi du régime togolais. Sa facilité à promettre et à ne pas respecter.

    – le contexte socio-politique qui offre un clivage binaire. Ce sont les Togolais eux-mêmes qui entretiennent ce clivage. Ils ont besoin d’une voix de contestation des actions du gouvernement. Une voix qui ne s’allie pas avec lui et qui dénonce très facilement.

    Ces quelques raisons expliquent un peu le refus de certains partis à trvailler avec le gouvernement. Et je partage cette conception. Si déjà de simple accords (APG de 2006) et recommandations (CVJR 2013) n’arrivent pas à être respectés, il y a de quoi douter de l’adversaire.

    Pour ce qui est de l’absence d’une union de l’opposition, c’est purement et simplement une question d’égo.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis consciente de cela Guillaume. Cependant je me suis poser une question: cette attitude rigide a t’elle un quelconque résultat bénéfique pour la population ?? Éh bah non! Du coup je m’interroge toujours : qu’est-ce que ça coûterait d’expérimenter la souplesse ? Puisque de toute façon la première position n’est pas fructueuse. Comme je l’ai dit il s’agit pas de s’acoquiner avec le parti en place pour des intérêts personnels (UFC)! Mais d’une collaboration pour le bien être de la nation. Collaboration qui sera susceptible de plus souligner la mauvaise foi du régime en place en cas d’échec! Après comme je l’ai dit il ne s’agit là que de réflexions qui je l’espère opéreront un déclic chez l’opposition. Pour terminer je te dirai que rien ne nous dit que les cartésiens d’aujourd’hui ne s’aménageront pas aussi une porte de sortie lorsque le poids de l’âge et les besoins qui vont avec se feront ressentir (car les rigides d’hier sont devenus des caudataires aujourd’hui). Bref on n’est pas à l’abri.

      J'aime

      1. Je comprends parfaitement ta proposition. Je la respecte d’ailleurs. Cependant avant tout développement il faut que je te précise que le parti UFC n’a pas participé au gouvernement avec pour intention de satisfaire ses intérêts personnels. L’idée était comme tu le dis si bien « essayer la souplesse » pour extirper la force du système. Je risque d’être long. Point besoin d’essayer de te convaincre. Je te suggère simplement de chercher l’accord entre l’UFC et le RPT. Tu comprendras mieux à quel point ils se sont fait baisés. 😁😁😁

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close